Une bonne nouvelle pour l’économie tandis que la capacité de transport a été au plus bas au deuxième trimestre 2017… Explications !

Reprise économique du secteur alimentaire et du bâtiment entre autre, engendre une activité soutenue et des niveaux de volumes perdus depuis 5 à 6 ans. Un contexte qui favorise un bon moral mais qui pose la question suivante : comment faire face à la demande sans chauffeurs supplémentaires ?

Ce phénomène handicapant oblige le monde du transport à s’adapter… sous-traitance en hausse, recours à des conducteurs étrangers, toutes les régions sont unanimes et cherchent des solutions.
Le secteur du transport routier souffre d’un déficit d’image ce qui ne suscite pas de véritable engouement malgré une évolution positive des conditions de travail. En effet, on note une baisse significative de la manutention et des emplois du temps moins contraignants puisque 80% des conducteurs rentrent chez eux tous les soirs.

Pour remédier au manque de personnel, de nouvelles formations qualifiantes de technicien du transport routier viennent compléter l’offre actuelle de quoi ouvrir quelques perspectives !

Le fret de marchandises n’est pas une opération anodine. Bien au contraire, il requiert compétences et expérience pour faire coïncider votre demande et le mode d’acheminement optimal de vos produits en France et dans le monde. Notre objectif est de vous simplifier les transports. Du point d’enlèvement à la livraison, nous assurons le suivi intégral de vos expéditions